Forum de la Team E-S sur TracKmaniA, Call Of Duty
Rejoindre les E-S => CliC

Nos serveurs de Jeu => CliC

S'ENREGISTRER sur le forum => CliC

==>> s'enregistrer supprime la publicité sur le forum et le pop up !!!! :-)


Forum du clan [E-S] sur TracKmaniA, Call Of Duty
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Antivirus....Un aperçu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Antivirus....Un aperçu   Mer 29 Avr - 15:33

Avira Antivir Personal Free Edition v9.0.0.386 : le meilleur des gratuits

L'accueil d'AntivirSacré meilleur antivirus gratuit de notre comparatif l’année dernière, Antivir est devenu un incontournable.
Une interface claire et fonctionnelle


Simplifiée presque à l’extrême, on est loin des qualités graphiques de certains concurrents payants. Le choix de couleurs sobres permet une très bonne lisibilité. Les fonctions sont peu nombreuses, mais l’essentiel est là et ce choix minimal permet une navigation simple et intuitive.
Les réglages par défaut souffrent de deux incohérences majeures heureusement aisément modifiables : il suffit d’activer le scan des archives dans le menu Configuration/Scan et de cocher « all files » dans le menu Configuration/Guard. Il est tout de même regrettable que les concepteurs aient choisi de privilégier par défaut la rapidité sur la sécurité, et qu’ils n’aient pas jugé bon de permettre à l’utilisateur de protéger ses réglages par un mot de passe. Par contre, les possibilités de personnalisation des réglages sont très intéressantes et permettent un paramétrage technique assez poussé pour peu que l’on dispose de quelques connaissances.
Un niveau de protection élevé


Durant un scanLors des scans du disque dur, le moteur de détection réalise un sans faute, si ce n’est qu’il a pris quelques-uns de nos fichiers pièges pour des virus (fichiers Excel contenant des macros, voir le lexique). Nous conseillons donc aux utilisateurs de ne pas supprimer automatiquement tous les fichiers repérés lors des scans, très occasionnellement il se peut qu’ils ne soient pas infectés (surtout s’il s’agit de fichiers Excel).
Il faut également préciser que ce genre de problème est courant, et qu’il peut tout à fait se poser lors de l’emploi d’autres logiciels de protection. Simplement c’est le seul qui ait réagi de cette façon lors de nos tests, nous tenions donc à vous le signaler.
Si vous ne suivez pas nos conseils et conservez les réglages par défaut, la protection résidente d’Antivir délivrera des performances tout à fait correctes. Il suffit néanmoins d’activer l’option « all files » dans le menu Configuration/Guard pour disposer d’une protection qui rivalise avec celle des meilleurs logiciels payants.
La protection agit en effet très efficacement de manière proactive et, malgré l’absence de fonction dédiée aux emails, elle supprime directement le message infecté depuis le disque dur. On ne peut certes plus lire le mail, mais au moins la menace est écartée.Si les dangers provenant de médias de stockage externes sont très efficacement écartés, on regrette cependant les incohérences du moteur de détection déjà décrites qui se retrouvent lors du scan automatique à l’insertion de supports externes.
Un poids sur le système très bien contenu


L'activité du CPULors de l’utilisation d’Antivir, l’allongement du temps de démarrage de Windows est presque négligeable (+6%). La durée du scan n’est que de 21 minutes et, malgré son efficacité, elle ne mobilise qu’une petite part des ressources du microprocesseur et de la mémoire vive. Le processus de désinstallation est lui aussi un modèle du genre et ne laisse pas la moindre trace sur l’ordinateur.
Conclusion


Antivir offre des performances très surprenantes pour un logiciel de protection gratuit. Même si son maniement réclame un réglage succinct des paramètres et qu’un Pare Feu aurait été le bienvenu, ses qualités de protection réellement impressionnantes et la simplicité de son interface nous ont vraiment convaincus. Et depuis peu, il est aussi disponible en français.










Avast ! 4.8 Home Edition Free : le classique

Interface principale
Probablement l’antivirus gratuit le plus répandu, les précédentes versions d’Avast ! souffraient de quelques lacunes chroniques. Nous allons donc nous empresser de voir si elles ont été corrigées.
Une interface classique et plutôt efficace

L’interface désormais classique du lecteur a été reprise pour cette nouvelle version. Pour les néophytes, elle demande un temps certain d’adaptation, mais une fois habitué son maniement devient assez intuitif. Un deuxième thème est fourni, mais, malgré sa très bonne lisibilité, son maniement n’est pas des plus instinctif.
Les réglages par défaut souffrent d’une défaillance de taille : les archives sont laissées de côté par le scan, il vous faudra pour y remédier choisir l’option « tous fichiers ». Malgré le peu de possibilités de réglages avancés, force est de constater par contre que le choix de fonctions uniques (« réglages » et « dépannages » notamment) est pratique et conviendra parfaitement aux néophytes.
La protection la plus faillible de ce test

Virus détectéLe scan du disque dur a révélé de grosses lacunes (même avec la fonction « tous fichiers » enclenchée) et la protection résidente n’agit que lors de la lecture. Elle laisse en plus passer systématiquement les fichiers texte, qui sont pourtant un refuge classique pour les programmes malveillants.
C’est lors de l’envoi de pièces jointes contaminées que nous avons été le plus désagréablement surpris : la détection fonctionne à peu près correctement (à l’exception bien entendu des fichiers texte) mais notre version s’est révélée incapable de supprimer correctement les menaces. Après une quinzaine de tentatives infructueuses, nous avons choisi d’ignorer ; la pièce jointe n’a alors pas été supprimée et le logiciel s’est contenté d’insérer une mention dans le sujet du message.
Une influence notable sur les performances du système

Utilisation du CPUSi le ralentissement du démarrage de Windows est très léger (+10%) comme pour tous les gratuits testés, le scan est loin d’être transparent malgré sa durée raisonnable (28 minutes) : l’utilisation de la mémoire vive est n’est pas démesurée, celle du microprocesseur est en revanche notable. On peut tout de même souligner l’efficacité de la procédure de désinstallation, totalement propre.
Conclusion

Pas plus légères qu’Antivir ou Comodo, les performances d’Avast sont très largement inférieures à celles de ces concurrents dans tous les domaines de la protection. Les résultats parlent d’eux-mêmes et malgré la présence de quelques utilitaires tels que le bouclier peer to peer nous ne saurions vous conseiller son usage.


Dernière édition par capitaine caverne le Mer 29 Avr - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Antivirus....Un aperçu   Mer 29 Avr - 15:34

Bit Defender Total Security 2009 : le choix de l’équilibre

L'accueil de Bit DefenderDe conception roumaine, Bit Defender nous a habitués à la qualité de son interface, mais son moteur de détection était sur la version précédente très en retrait vis-à-vis de ses concurrents directs, voyons ce que nous réserve la mouture 2009.
L’intérêt porté à l’utilisateur

Conformément à sa réputation, tout est fait pour rendre la manipulation de la dernière version de Bit Defender particulièrement agréable et l’interface est un mélange de sobriété et de bon goût du meilleur effet. Le graphisme est simple et soigné, le choix des couleurs (blanc, dégradé de gris, noir, rouge et vert) confère à l’ensemble une sobriété du meilleur effet et la navigation dans les différents menus via les onglets est intuitive.
Côté réglages, les paramètres par défaut sont cohérents et on dispose d’une bonne palette de fonctions personnalisables dans chaque module. Il ne manque rien et l’utilisateur dispose même ici d’un « mode jeu » personnalisable qui permet de limiter l’agressivité du moteur antivirus afin d’éviter la baisse de performances du système lorsqu’il joue (les gamers apprécieront). Dans la même veine, le mode « portable » destiné aux ordinateurs du même nom est lui aussi intéressant : lorsque le câble d’alimentation est débranché, aucune tâche lourde n’est lancée (scan des disques durs locaux par exemple) tandis que la protection résidente est toujours active. Il faut également signaler la quantité de programmes annexes livrés ici : parmi les packs testés, celui-ci est particulièrement bien fourni et fait très nettement partie des plus complets.
Seules ombres au tableau : le choix d’afficher les informations en gris foncé sur gris diminue un peu leur lisibilité (surtout lorsque l’utilisateur est fatigué) et le choix de l’affichage des paramètres avancés à la manière de ceux de Windows n’est pas des plus clair. C’est dommage, car l’ensemble est cohérent et agréable, et on est proche du sans-faute.
Des performances de bon niveau


Les modes jeu et portablesLa version précédente de Bit Defender nous avait laissé une impression mitigée sur le plan des performances et il semble que des efforts particuliers aient été faits dans ce sens par la marque roumaine. En effet, le moteur de détection est très efficace et il délivre lors des scans des prestations de haut niveau (il n’est vraiment pas loin des meilleurs). On apprécie également la présence de scans automatiques dont la périodicité n’est pas gênante pour l’utilisateur.
Fonctionnant principalement lors de l’ouverture des répertoires (avant la lecture des fichiers), le bouclier temps réel remplit lui aussi efficacement sa fonction : la détection et la neutralisation des menaces sont rapides et efficaces. Un scan de détection se lance automatiquement lors de l’insertion d’un support destockage externe, assurant une sécurité optimale (même si la neutralisation se fait ici lors de la lecture).
La procédure d’examen des emails est très performante : le scan a lieu avant ouverture de la pièce jointe et les opérations se font aisément au moyen d’une barre d’outils complète et très claire. On regrette par contre qu’en cas de menace identifiée, l’ensemble du mail soit détruit et pas seulement la pièce jointe. Dommage, on est proche du sans-faute.
Un impact sur le système bien contenu

Une occupation du processeur limitéeAu regard de ses performances, cette nouvelle mouture de Bit Defender est relativement assez peu gourmande en ressources système : si l’augmentation du temps de démarrage de Windows est sensible, la durée du scan est plutôt courte (28 minutes) et les ressources du processeur et de la mémoire vive sont peu mobilisées. La désinstallation du logiciel laisse par contre quelques traces dans le système (un dossier et sept clés de registre).
Conclusion

La version 2009 de Bit Defender est donc un très bon cru : efficace, très agréable à manier et relativement peu gourmande en performances, elle peut s’adapter sans provoquer de gêne notable à des machines d’entrée de gamme comme aux plus puissantes pour un prix qui se situe dans la moyenne de ceux rencontrés lors de ce comparatif. La suite d’outils annexes qui l’accompagne est en plus très complète.






Trend Micro PC-Cillin Internet Security Pro 2009 : la voie de la raison

Le panneau central
Déçus l’année dernière par la société Trend en raison du prix élevé de sa suite logicielle sans rapport avec ses qualités, on observe dès l’examen du coût de la version 2009 une volonté de l’éditeur américain de rectifier le tir.
Une interface de toute beauté aux réglages perfectibles

L’esthétique de l’interface du logiciel est un vrai régal. Sobre sans être triste, le graphisme est ici particulièrement réussi et l’accès aux fonctions est clair et aisé. Les réglages par défaut sont cohérents, mais l’absence de réglages avancés personnalisables constitue un réel handicap pour les utilisateurs avertis.
Reste que la conception esthétique et pratique est d’une très bonne tenue (on apprécie la possibilité de verrouillage des paramètres par mot de passe) et que la suite logicielle livrée avec l’antivirus est complète.
Une efficacité indéniable

Le scan du PC en coursPar rapport à la version précédente, la vraie surprise provient de la très bonne qualité du moteur de détection. Par contre, une fois les menaces identifiées, leur suppression doit se faire manuellement lorsqu’elles sont contenues dans des fichiers compressés. Dommage, mais pas dramatique.
La protection résidente est elle aussi homogène et exploite au mieux les capacités du moteur de détection.
En effet, malgré l’absence de scan automatique et la détection des menaces lors de la lecture des fichiers (pas de l’ouverture des répertoires), la protection est efficace contre les virus provenant de périphériques de stockage externes. La procédure de neutralisation des pièces jointes contaminées, qui permet leur suppression tout en laissant l’email accessible, est également très appréciable.
Assez léger sur les ordinateurs peu performants

Un incidence assez légèreMalgré une augmentation du temps de démarrage de Windows importante (+69%) et la longue durée du scan (la plus importante constatée lors de ce test pour un logiciel payant), Trend PC-Cillin influe relativement peu sur le reste du système : si la mémoire vive est incontestablement mise à profit, son utilisation reste raisonnable et seul un des deux cœurs de notre processeur est utilisé, laissant l’autre disponible pour l’utilisation éventuelle d’autres programmes légers en parallèle (ex : logiciels de bureautique).
Conclusion

Efficace, abordable financièrement et peu gourmande en puissance, la suite Trend PC-Cillin 2009 est à considérer avec sérieux. Si vous possédez un ordinateur d’entrée de gamme doté d’un processeur peu puissant et que vous ne souhaitez pas transiger sur la sécurité, sans non plus passer par une personnalisation des réglages avancés, ce logiciel est à considérer avec attention.


Dernière édition par capitaine caverne le Mer 29 Avr - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Antivirus....Un aperçu   Mer 29 Avr - 15:35

Mc Afee Internet Security 2009 : toujours aussi complet

L'interface très classique
Antivirus bien connu dont la version d’évaluation est parfois fournie lors de l’achat de l’ordinateur (c’était le cas avec notre machine-test), Mc Afee fait partie des célébrités du marché des antivirus. Observons si les performances de la version 2009 justifient sa notoriété.
Une interface classique plutôt agréable

Claire et bien organisée, l’interface de Mc Afee rappelle beaucoup la version précédente, les fidèles ne seront pas déroutés. Shredder, l’utilitaire de suppression définitive de données est également à signaler pour les professionnels et les amateurs de confidentialité.
Les réglages par défaut sont cohérents, aucun défaut majeur n’est à déplorer dans ce domaine. Les possibilités de paramétrages du logiciel sont néanmoins très limitées et, si elles couvrent la plupart des besoins de l’utilisateur moyen, les utilisateurs qui nécessitent une protection plus pointue resteront sur leur faim. L’absence de verrouillage des réglages par mot de passe est également regrettable.
Des performances de très bonne qualité et des procédures homogènes

L'interception d'un virusLe moteur de détection des menaces de cette nouvelle version est de très bonne qualité, il réagit parfaitement à tous les types de virus, quelque soit le niveau de compression des fichiers scannés.
La protection résidente, qui profite des qualités du moteur de détection, est logiquement performante, et la procédure de protection des emails est appréciable : les pièces jointes infectées sont remplacées par un message d’information et le mail qui les accompagne reste accessible. On regrette seulement l’absence de scan automatique des périphériques externes lors de l’insertion et le choix de la neutralisation des menaces lors de la lecture du fichier (et non préalablement à l’ouverture des répertoires) qui laissent des failles un peu plus importantes. On est néanmoins très proche du sans-faute.
Un poids sur le système

Un fonctionnement pas des plus discrets. Bien conçue, la version 2009 de Mc Afee n’est pas des plus discrètes sans être non plus véritablement handicapante. Certes son utilisation provoque un ralentissement visible du démarrage de Windows (+45%) et le processeur est assez largement mis à contribution lors des scans plutôt longs (38 minutes sur notre machine), mais la mémoire vive est peu utilisée lors de cette opération et on peut parfaire la désinstallation via un utilitaire téléchargeable sur le site du fabricant. Le logiciel est néanmoins plutôt destiné à des machines récentes équipées de processeurs multicores, et on regrette vivement la fréquence trop importante des scans automatiques qui peut rapidement agacer l’utilisateur.
Conclusion

Performant, cohérent et doté d’une suite d’utilitaire remarquablement diverse, le prix de la version 2009 de McAfee constitue, avec la faible profondeur des réglages personnalisés, son plus gros handicap (environ 30 euros par année et par ordinateur, soit 1,5 fois la moyenne des antivirus payants testés). Il fera par contre le bonheur des utilisateurs à la recherche d’une très large gamme d’outils supplémentaires (sauvegardes automatiques, outils de confidentialités…).






Norton antivirus 2009 : le choix de la légèreté et de la simplicité

L'interface principale. On ne présente plus Norton antivirus, un des plus anciens et probablement le plus célèbre des logiciels de sécurité informatique. Souvent dépassé depuis plusieurs années par ses concurrents sur le plan des performances il a su rester parmi les programmes les plus vendus auprès des particuliers. La version 2009 présente-t-elle un intérêt vis-à-vis de la concurrence ?
Un logiciel agréable à utiliser

Le premier contact avec le logiciel lors de l’insertion du CD d’installation est agréable et la qualité de la conception graphique n’est démentie à aucun moment de l’utilisation. La présentation et la manipulation des différentes fonctions sont claires et intuitives, et le paramétrage des fonctions avancées est intéressant sans être trop lourd. Les utilisateurs avertis non spécialisés dans la sécurité informatique et les néophytes désireux de mieux gérer leur protection apprécieront cette simplicité. La présence du verrouillage par mot de passe des paramètres est également révélatrice de la volonté qualitative du fabricant.
Des performances intéressantes

Un avertissement de NortonLe moteur de détection des menaces se comporte plutôt bien lors des scans, mais il laisse passer certains formats de fichiers de manière systématique, une lacune qui le sépare tout de même assez nettement de ses meilleurs concurrents. C’est dommage, car la protection résidente est efficace, quoiqu’un peu lente, même si la détection a lieu lors de la lecture.
Le système de défense contre les pièces jointes infectées, est bien pensé : l’email reste lisible et le fichier neutralisé est remplacé par un texte d’information sur l’évènement. On peut aisément constater l’effort d’amélioration des performances réalisé par Symantec. On regrette néanmoins que Norton ne soit pas doté d’une procédure de scan automatique des médias de stockage externes.
Une discrétion remarquable sur le système

Vraiment très discret. C’est dans sa capacité à gêner le moins possible le fonctionnement normal du système que Norton antivirus 2009 est le plus surprenant : sensible, mais léger, l’allongement du temps de démarrage de Windows est bien contenu (+31%) par rapport à la concurrence. La durée du scan du disque dur, pourtant peu gourmand en puissance, est l’une des trois plus rapides de ce test (21 minutes, le plus rapide est de 20 minutes). Cerise sur le gâteau, la désinstallation du logicielle est presque parfaite (il ne reste que deux clés dans le registre) une réelle nouveauté par rapport aux versions précédentes.
Conclusion

Même si les performances de Norton Antivirus 2009 ne sont pas tout à fait au niveau de ses meilleurs concurrents, cette nouvelle mouture est une bonne surprise. Agréable à utiliser, simple à paramétrer et très peu gourmande en puissance informatique, elle fera le bonheur du grand public et principalement des utilisateurs de machines anciennes. Le prix est également très raisonnable et les principaux outils annexes sont présents dans le pack. On regrette cependant très vivement l’absence d’un pare-feu. Il est présent dans la version Internet Security, deux fois plus onéreuse, ce qui ramène globalement son prix légèrement au dessus du coût moyen des logiciels testés.



Panda Global Protection 2009 : l’outsider en recul

Interface agréable
La version 2008 de Panda nous avait fait une très forte impression. À la fois très performante et démocratique, elle avait trouvé un point d’équilibre très intéressant au regard de la puissance moyenne des ordinateurs de l’époque.
Une interface très agréable qui souffre de quelques manques


Les choix graphiques de cette version sont une vraie réussite : à la fois très plaisante et fonctionnelle, elle assure parfaitement la lisibilité des fonctions et leur accès. Les réglages de base sont dans l’ensemble cohérents, mais on déplore un manque vraiment gênant : la désactivation par défaut du scan des archives.
Les réglages avancés sont par contre un peu légers : accessibles et très lisibles ils ne permettent pas réellement à l’utilisateur de disposer d’un paramétrage avancé réellement personnalisable. Dommage, car cette interface est vraiment très agréable et la possibilité de verrouillage par mot de passe semblait indiquer une volonté d’efficacité maximale.
Une protection efficace qui souffre mais des lacunes importantes

Un scan en coursLe moteur de détection se comporte globalement bien, mais il a tendance à laisser passer de manière systématique certains formats de fichiers même lorsqu’ils représentent une menace.Le bouclier temps réel semble à première vue efficace : il bénéficie à la fois des qualités du moteur de détection et la neutralisation a lieu dès l’ouverture du dossier, avant la lecture des fichiers. Ce système est très efficace lors de l’insertion de périphériques contaminés et la procédure de protection des emails laisse le message lisible et y adjoint un message d’information sur l’évènement.
Cependant, le test approfondi a révélé qu’un cheval de Troie dissimulé dans une archive compressée (.rar) était ici indétectable et Panda a étrangement laissé à un fichier exécutable (.exe) dangereux la possibilité de s’ouvrir ( !). Ces menaces sont pourtant classiques et le fait que le programme se soit fait piéger par elles est pour le moins déroutant.
Une lourdeur sur le système globalement bien contenue

Un impact limité sur les performances. La durée du scan est rapide (27 minutes) et l’opération est peu gourmande en ressources du microprocesseur. La mémoire vive est nettement mise à profit sans que cela soit réellement handicapant et la désinstallation du logiciel ne laisse aucune trace sur le système. On regrettera simplement que le scan automatique du système lors de l’allumage de l’ordinateur retarde autant le démarrage de Windows, un parti pris qui risque d’agacer rapidement les impatients.
Conclusion

Contrairement à la version précédente, Panda Global Security 2009 nous laisse une impression mitigée. Globalement bien pensée, elle devrait logiquement figurer en bonne place dans notre comparatif (malgré un prix légèrement supérieur à la moyenne), d’autant plus que la suite logicielle destinée à une utilisation domestique livrée avec est très complète. Mais des lacunes ponctuelles trop sérieuses dans le traitement des menaces handicapent ses performances de manière trop importante.


Dernière édition par capitaine caverne le Mer 29 Avr - 15:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Antivirus....Un aperçu   Mer 29 Avr - 15:36

G-Data Total Care 2009 : le poids lourd de la sécurité

La page d'accueil de GData Premier de notre comparatif l’année dernière, G-Data se taille au fil des versions une solide réputation en matière de protection informatique. Nous étions donc impatients de tester la dernière version du vainqueur 2008 (Ce test a été réalisé à partir d’une version d’essai).
Une interface sobre et fonctionnelle


Ici l’accent a été mis sur l’efficacité. La sobriété et la clarté ont en effet été privilégiées : la palette de couleur utilisée comporte uniquement du rouge, du blanc, et différentes valeurs de gris afin que les différentes fonctions soient immédiatement identifiables et facilement accessibles. Seule exception : les fonctions activées sont indiquées à l’aide d’une signalétique verte. On est loin des efforts graphiques de certains concurrents, mais l’ensemble est efficace et intuitif.
Les réglages par défaut sont bien pensés et les possibilités de personnalisation sont complètes et bien conçues. On peut cependant regretter que par défaut seules archives dont le poids est inférieur à 300 Ko ne soient vérifiées. En pratique, il est aisé de modifier ce réglage, mais on peut se poser des questions sur l’opportunité réelle de ce choix destiné à alléger les scans. L’impossible de verrouiller les réglages à l’aide d’un mot de passe est également à déplorer.
Des performances superlatives


Un scan en coursMalgré la variété des menaces employées lors de notre test, nous ne sommes pas parvenus à mettre en défaut le moteur de détection de G-Data lors des scans du disque dur. Seul Mc Afee fait aussi bien.
Si on regarde la protection globale, l’antivirus allemand emporte ce comparatif haut la main. Nous ne sommes en effet pas parvenus à prendre en défaut sa protection résidente non plus. Le bouclier temps réel agit en deux temps : une première fois lors de l’ouverture du dossier puis lors de l’ouverture des fichiers au cas où une menace aurait survécu. Lors de l’insertion d’un périphérique de stockage externe, un scan a en plus lieu dès l’insertion, et malgré l’absence d’une barre de contrôle, les pièces jointes infectées sont neutralisées et l’email reste lisible. Tout est fait ici pour la protection de l’ordinateur, ce qui entraîne une importante mobilisation de la puissance du système.
Une ponction importante sur les performances du système pendant les scans


Un logiciel très gourmandL’allongement du temps de démarrage de Windows est sensible, mais inférieur à celui de ses concurrents directs (+23%) et, comme pour les autres logiciels testés, aucun ralentissement dû à des accès trop fréquents au système n’a été mesuré.
La durée du scan complet est dans la moyenne, mais la puissance du système est très largement mise à contribution, qu’il s’agisse du microprocesseur (dont les capacités sont entièrement utilisées dans notre cas) ou de la mémoire vive (près de 180Mo, et même 378Mo si l’on cumule l’utilisation de la mémoire RAM et du fichier Swap, soit entre trois et quatre fois la moyenne calculée avec l’ensemble des logiciels testés). La désinstallation n’est pas des mieux conçues et G-Data laisse 16 clés dans le registre à l’issue de cette opération.
Conclusion


La qualité de la protection est sans conteste au rendez-vous, et G-Data offre très nettement la sécurité la plus complète parmi tous les antivirus évalués. Son prix est tout à fait concurrentiel, il est même inférieur au coût moyen des logiciels de ce comparatif, et la suite logicielle livrée avec est complète, sans être non plus exhaustive.
Cependant, les performances mesurées entraînent une utilisation très importante de la puissance du système et il est conseillé d’utiliser G-Data sur des ordinateurs récents (processeurs multicores et au bas mot 2Go de Ram) si vous ne voulez pas que le scan des disques durs internes ne paralyse entièrement votre machine pour une trop longue durée.





ESET Smart Security 4 (Nod 32 antivirus 4) : une évolution positive

L'interface très réussie. La version 2008 de Nod 32, l’antivirus inclus dans la suite ESET, ne nous avait pas totalement convaincus. Nous n’avons pu disposer cette année que d’une version d’évaluation, dont nous allons disséquer le fonctionnement de ce pas.
Une interface réussie


Première observation : le graphisme, à la fois travaillé et discret, est une réussite. La présentation est aérée, et aucune information ne passe inaperçue. Les fonctions sont aisément identifiables et accessibles.

Les réglages par défaut sont cohérents et les possibilités de paramétrage personnalisé sont nombreuses et variées. Elles feront le bonheur des experts tandis que les autres profiteront de réglages par défauts qui ne souffrent d’aucune faute de goût. La possibilité de verrouillage des fonctionnalités par mot de passe montre ici encore la volonté affichée d’offrir une protection de qualité, voyons ce qu’il en est dans les faits.
Des performances de bonne tenue encore perfectibles


L'analyse en coursLors du scan du disque interne, le moteur de détection affiche des performances de bon niveau (il traite sans problème la grande majorité des menaces), mais il ne repère pas les fichiers infectés de types plus rares. La protection résidente souffre du même inconvénient : si elle réagit parfaitement aux intrusions usuelles, celles provenant de certains fichiers dont les extensions sont parmi les moins courantes passent systématiquement à travers les mailles du filet.

C’est regrettable parce que, malgré l’absence de scan automatique des supports externes et le choix d’une détection à la lecture, Nod 32 réagit efficacement aux menaces qu’il parvient à repérer. La procédure de traitement des pièces jointes infectées est également bien conçue : seul le fichier joint est supprimé et remplacé par un message d’information, tandis que l’email reste lisible.
Un fonctionnement léger


Le CPU peu utiliséFinalement, le vrai point fort de cette dernière version de Nod32 est son faible niveau d’encombrement du système. Ainsi, le supplément de temps nécessaire à Windows pour démarrer est presque imperceptible (+5%), et les ressources du processeur utilisées lors du scan du disque dur assez rapide (24 minutes) sont peu importantes. Sa procédure de désinstallation est également un modèle du genre : elle ne laisse aucune trace du programme sur l’ordinateur.
Conclusion


La version 2009 de Nod32 est nettement supérieure à la mouture précédente. Si la détection reste perfectible, elle se situe désormais dans la moyenne des logiciels testés. L’interface est une vraie réussite et le poids de cette nouvelle version sur les systèmes récents est très faible. Eset Smart Security 4 conserve cependant un handicap majeur : son prix (surtout dans le cadre d’une licence pour un seul ordinateur). C’est la suite la plus onéreuse de notre comparatif, un coût que ni les performances de Nod 32 ni les programmes annexes, peu nombreux par rapport à d’autres packs (les suites Mc Afee ou Bit Defender comprennent par exemple des utilitaires réseau ici absents), ne justifient à nos yeux.





Kaspersky Anti Virus 2009 : une version en demi-teinte

Le tableau de bord des antivirus

Célébré depuis quelques années pour ses nombreuses fonctions paramétrables qui permettent de se créer une protection sur mesure, Kaspersky est incontestablement l’un des barons du marché des antivirus. Reste à vérifier si la version 2009 confirme cette bonne réputation.
Une interface magnifique qui manque de possibilités


Très lisible grâce à un choix de couleur judicieux et graphisme à la fois soigné et discret, l’interface de Kaspersky est une véritable réussite esthétique et décroche la palme de ce comparatif dans le domaine. Les informations principales apparaissent sous la forme très claire d’un tableau de bord et les alertes profitent d’une très bonne visibilité.

Les réglages par défaut sont cohérents, mais nous avons été très désagréablement surpris de constater que les paramètres avancés sont ici inaccessibles, alors que les versions précédentes se distinguaient par de très nombreuses possibilités dans ce domaine. Un choix étrange dont nous allons tester l’efficacité.
Une protection efficace qui mérite quelques améliorations


Le tableau de bord des analyses. Le moteur de détection des menaces se comporte bien lors du scan du disque interne, même si plusieurs menaces contenues dans des fichiers peu courants passent à travers les mailles du filet. La protection résidente n’est pas pro-active ; elle se montre malgré tout réactive et efficace envers la plupart des menaces à l’exception notable des fichiers textes, qui constituent pourtant un refuge classique pour certains virus.

On regrette également vivement l’absence d’un scan automatique lors de l’insertion de médias externes et même d’une fonction spécifique à ce type de source.La procédure de protection des emails est assez efficace, et la neutralisation de la pièce jointe infectée laisse la possibilité de lire le courrier électronique. Là encore, les menaces contenues dans les fichiers texte passent inaperçues. Dommage que le moteur de détection des menaces ne soit plus attentif à ces documents, car les procédures de traitement des menaces identifiées sont efficaces.
Une gêne limitée


La détection de virusL’utilisation de la version 2009 de Kaspersky provoque un retard important lors du démarrage de Windows (+58%), elle implique une mobilisation importante des ressources du microprocesseur lors du scan du disque dur interne.

La durée de l’opération est cependant la plus courte mesurée lors de l’ensemble de nos tests (20 minutes) et la procédure de désinstallation du logiciel est très efficace : il ne reste pour seules traces que deux clés dans le registre.
Conclusion


Privée de son principal intérêt aux yeux des utilisateurs avertis par l’impossibilité d’accéder aux réglages avancés, et handicapés par une protection faillible, la version 2009 de Kaspersky ne nous a pas pleinement convaincus. Le coût de sa licence est certes peu élevé (13,32 euros par an et par ordinateur), mais les logiciels annexes n’assurent que le strict minimum et pour disposer d’un pare-feu, il faut doubler le prix.






AVG Internet Security v8.5 (version payante) : une évolution insuffisante de la version gratuite

L'interface d'accueilTestée l’année dernière en version gratuite, nous nous sommes intéressés cette année à la dernière version payante.
Une interface originale


Le choix de la disposition des fonctions en icônes est bien vu et, malgré leur nombre élevé, on se retrouve assez aisément parmi les différentes fonctions. Ce n’est pas la plus claire que nous avons étudié lors de ce comparatif, mais la tentative de se démarquer graphiquement de la concurrence mérite d’être saluée.

Les réglages par défaut sont cohérents et les fonctions personnalisables sont ici particulièrement intéressantes : la dénomination des différents paramètres est claire et il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste pour les manipuler, une réussite ! On regrette ici cependant l’absence de protection des réglages par un mot de passe.
Une protection vraiment insuffisante


Un firewall tout de même efficaceSi le moteur de détection obtient des résultats honorables lors de l’analyse du disque dur interne, certains formats passent tout de même systématiquement à travers les mailles du filet. Il faut ici signaler que comme on pouvait s’en douter, celui de la version gratuite délivre les mêmes résultats.

La protection résidente est par contre presque transparente : censée opérer lors de la lecture, elle laisse passer beaucoup trop de menaces lors de la connexion de médias amovibles, elle peine beaucoup trop à supprimer les fichiers compressés, et n’a repéré aucune de nos pièces jointes infectées, un cas unique parmi l’offre payante.
La discrétion vis-à-vis du fonctionnement du système


L'utilisation du CPUL’emploi d’AVG n’est pas handicapant pour le bon fonctionnement de l’ordinateur. Le ralentissement du lancement de Windows est en effet peu important (+10%) et, si la durée du scan est un peu longue (38 minutes), ce processus nécessite une puissance réduite de la part du microprocesseur comme de la mémoire vive. La procédure de désinstallation est également efficace et ne laisse que très peu de traces sur la machine (3 clés dans le registre).
Conclusion


Malgré une évolution intéressante par rapport aux fonctionnalités de la version gratuite, la mouture 2009 d’AVG ne présente que peu d’intérêt au regard de la concurrence. Handicapé par une protection résidente presque inexistante, le fabricant dispose tout de même d’une plateforme intéressante pour développer son produit pour l’avenir. D’un prix étudié, graphiquement original et peu gourmand en ressources il aurait en effet pu tirer son épingle du jeu si la sécurité, qui est pourtant sa raison d’être, n’avait pas été aussi perméable.


Dernière édition par capitaine caverne le Mer 29 Avr - 15:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Antivirus....Un aperçu   Mer 29 Avr - 15:36

Notre verdict




À l’issue de ce comparatif, on remarque tout d’abord qu’en raison de l’évolution constante des machines, la différence des besoins en puissance de calcul entre les protections résidentes des antivirus gratuits et payants n’est plus aussi sensible que par le passé. La distinction se fait par contre toujours aisément lorsqu’on observe l’augmentation de la durée de démarrage de Windows.
Notons aussi que par rapport à l’année dernière, presque tous les acteurs de ce comparatif on fait d’importants efforts pour arriver à un niveau nettement plus performant. Au final, le palmarès de ce comparatif 2009 donne les résultats suivants :

Meilleure protection : Comme l’année dernière, c’est G-Data qui obtient la meilleure évaluation sur ce critère. Son moteur, vraiment impressionnant à une longueur d’avance sur ses concurrents. Petit bémol tout de même : cette version 2009 et encore plus gourmande que l’édition précédente. Derrière G-Data, il faut saluer les bonnes performances de Bit Defender, Trend et Mc Afee pour les payants.

Meilleur antivirus gratuit : Il n’y a pas eu de match chez les gratuits. La faute à Antivir qui devance très nettement l’ensemble de la concurrence et qui remporte en toute logique ce comparatif des solutions gratuites.

Pour les petites configurations et les gamers : En matière d’antivirus, gamers et possesseurs de PC de faible puissance se rejoignent. Et pour cause, ce qu’ils demandent avant tout à leur logiciel c’est d’être léger et d’influer au minimum sur les performances du processeur. Dans ce domaine, c’est Norton qui tire son épingle du jeu. Derrière Norton, d’autres parviennent à de bons résultats. C’est le cas pour AVG et Comodo entre autres.
Revenir en haut Aller en bas
caolhuma
Guide Confirmé
Guide Confirmé


Masculin
Nbre de messages : 3485
Age : 52
Localisation : amelie les bains (P.O) 66
E-S AtTiTuDe : 8703
Date d'inscription : 26/10/2008

MessageSujet: Re: Antivirus....Un aperçu   Mer 29 Avr - 19:06

quel puit de science ce capi

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Antivirus....Un aperçu   Mer 29 Avr - 19:58

caolhuma a écrit:
quel puit de science ce capi



non non, de la recherche au bon endroit, chez mon pote
VERT X
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Antivirus....Un aperçu   Aujourd'hui à 9:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Antivirus....Un aperçu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» new antivirus
» Les meilleurs antivirus
» Antivirus
» Antivirus
» Aperçu de CXL 2011 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la Team E-S sur TracKmaniA, Call Of Duty :: Tutoriel, Aide & Téléchargement - [Public Place] :: Tutoriels pour JeuX & ProgrammeS - Téléchargement - [Public Place] :: Tutoriels Programmes et Divers-
Sauter vers: